Actualités

#Mbour – Grève des agents de la santé et des collectivités territoriales : Les centres de santé et les états civils à l’arrêt

La méga-coalition formée par And Gueusseum du District sanitaire Mbour et l’Intersyndicale des agents des collectivités territoriales, qui a décrété une grève de 96 heures hier, a bloqué toutes les structures sanitaires du département, mais également les centres d’état civil.

Par Alioune Badara CISS – Journée noire pour les citoyens. En décrétant 96h de grève, And Gueusseum du District sanitaire de Mbour et l’Intersyndicale des agents des collectivités territoriales ont paralysé hier toutes les structures sanitaires et les centres d’état civil du département de Mbour. Dame Seck, le Se­crétaire général de la sous-section du District sanitaire de Mbour de la méga-coalition mise en place And Gueusseum du District de Mbour et l’Intersyndicale des agents des collectivités territoriales, rappelle les revendications qui expliquent cette succession de plan d’actions : «Nous exigeons l’harmonisation des augmentations de salaires aux municipaux, aux administratifs, aux conseillers en travail social, aux contractuels et aux chauffeurs, l’effectivité de la Fonction publique locale tant attendue par nos camarades du secteur des collectivités, la signature de l’arrêté portant répartition des ressources des Cds. Nous réitérons notre soutien aux camarades en lutte, surtout à l’hôpital d’Ouros­sogui, et le rétablissement des agents du Centre Talibou Dabo dans leurs droits. La révision du contrat hôpital de Mbour-Polymed.» Le Secrétaire général de la méga-coalition de la sous-section du District sanitaire de Mbour n’a pas épuisé les points contenus dans le do­cument revendicatif. En plus de ces exigences, ces syndicats demandent l’application de la révolution du point indiciaire des agents municipaux, le paiement de la prime Covid-19 aux agents municipaux affectés dans les structures sanitaires, mais également l’application de l’article 29 des collectivités territoriales.

Interpellé sur l’impact de cette grève, le porte-parole de cette méga-coalition a déclaré que l’évaluation à mi-parcours de ce plan d’actions a montré que «les postes de santé du District de Mbour sont fermés et le centre de santé au ralenti avec service minimum et respect des urgences. Du côté des collectivités, les populations n’accèdent pas aux services d’état civil et autres». Dame Seck, qui se réjouit de cette situation, exhorte les travailleurs à «rester» dans cette dynamique. «Nous saluons votre engagement sans faille dans cette noble cause qui est d’abord un combat pour dire non à la discrimination et pour l’amélioration des conditions de tous les travailleurs de la santé et des collectivités territoriales, qui est une obligation, car sans se vanter, il n’y a pas plus méritants que ces derniers. C’est pourquoi je vous exhorte, chers camarades, à rester dans cette dynamique de résistance et de lutte pour un traitement équitable des agents de la Fonction publique et des collectivités territoriales», poursuit M. Seck.

Cette méga-coalition s’indigne de l’attitude du gouvernement, qu’elle accuse d’être muet face à leurs revendications. Par contre, elle s’est dit préoccupée par la souffrance des populations. «Elles sont les seules éprouvées par cette tension qui gangrène le climat social dans le secteur de la santé et des collectivités. Nous leur disons que nous compatissons, mais devant un Etat qui a des priorités plus importantes que l’offre de soins aux populations et le fonctionnement correct des services des collectivités locales au bénéfice de sa population, nous avons hélas un seul choix : la lutte. La lutte pour un traitement équitable face à un gouvernement qui fait dans le pourrissement et l’intimidation au lieu d’apporter des réponses concrètes aux revendications posées», se désole M. Seck.
abciss@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page