Actualités

Mouvement dans la santé et les collectivités locales : Une grève oublié

Que dire ? Depuis plusieurs semaines, les secteurs de la santé et des collectivités territoriales sont paralysés à cause d’une succession de grèves, provoquant la rétention des informations sanitaires et sociales, le boycott des supervisions, des sessions de formation… La Coalition And Gueusseum et l’Intersyndicale des agents des collectivités territoriales réclament l’harmonisation des augmentations de salaires à tous les travailleurs sans aucune discrimination et la prise en charge correcte des foyers de tensions à Matam, Talibou Dabo et l’Eps de Mbour…

Par Dieynaba KANE – La Coalition And Gueusseum et l’Intersyndicale des agents des collectivités territoriales continuent leur lutte. La méga-coalition, après avoir évalué son quatrième plan d’actions, va entamer le cinquième cette semaine. Pour ce plan d’actions, «la méga-coalition a opté pour une modulation d’activités synergiques et complémentaires de lutte». Ainsi, l’Istcts va «maintenir le mot d’ordre de grève générale de 96 heures dans les collectivités territoriales le mardi 15, le mercredi 16, le jeudi 17 et le vendredi 18 novembre 2022». And Gueusseum sera en grève de «48 heures les jeudi 17 et vendredi 18 novembre 2022, avec respect des urgences et du service minimum».

Dans la même dynamique, elle va poursuivre la rétention des informations sanitaires et sociales, le boycott des supervisions, sessions de formation, réunions de coordination et réunions de staff. Dans le cadre de la méga-coalition, une marche nationale sera organisée le mercredi 23 novembre 2022 au niveau de toutes les capitales régionales. Le cinquième plan d’actions sera aussi ponctué par une «action civique et citoyenne de don de sang le samedi 26 novembre 2022 au niveau de toutes les capitales régionales», qui sera suivie d’une évaluation le même jour.

Mballo Dia Thiam et ses camarades fustigent «le mutisme du ministre en charge des Collectivités territoriales qui frise le manque de considération envers les travailleurs». En poursuivant leur mouvement d’humeur, ils attendent du gouvernement qu’il «pose plus d’actes allant dans le sens de l’harmonisation des augmentations de salaires à tous les travailleurs sans aucune discrimination et la prise en charge correcte des foyers de tensions à Matam, Talibou Dabo et Eps de Mbour (Polymed), qui n’ont que trop duré».

Par ailleurs, la méga-coalition s’est félicitée de l’attitude de la ministre de la Santé et de l’action sociale, qui a «déployé d’immenses efforts afin de trouver une issue heureuse à la crise qui secoue le secteur de la santé et des collectivités territoriales, privant les populations de soins et d’actes d’état civil durant une période particulièrement difficile».
dkane@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page