DiasporaSociété

Point de départ et de transit : Kafountine, berceau de l’émigration irrégulière

Après le chavirement d’une pirogue, avec à son bord plusieurs migrants en partance pour l’Europe, qui a pris feu aux abords de l’île de Kassel, la gendarmerie avait arrêté 7 personnes, qui seraient impliquées dans ce réseau de trafic de migrants. Ce dernier épisode douloureux montre que Kafountine fait partie des zones de départ des migrants en quête d’un ailleurs meilleur.

Kafountine, c’est le cœur de l’émigration clandestine dans la zone sud. Au mois de juillet dernier, une pirogue, qui avait chaviré, avait fait 15 morts. La gendarmerie avait lancé la chasse à l’homme. Et la chasse a été bonne, car elle a arrêté sept individus impliqués dans ce réseau de trafic de migrants. L’embarcation transportait 92 personnes dont des Sénégalais, des Gambiens, des Guinéens, des Bissau-Guinéens et des Nigérians et elles ont été secourues au débarcadère de Kassel et sur l’île de Tikome.

Il faut savoir que le drame a eu lieu au niveau de l’île d’Etinipac, aux larges des côtes de Kafountine. Remplie de migrants, la pirogue a pris feu, occasionnant une panique à bord qui a précipité le chavirement de l’embarcation. Selon des sources concordantes, un mégot de cigarette allumé à bord par un migrant et dont la flamme a atteint les réserves de carburant, serait à l’origine de cette situation. Arrivée aux premières heures sur les lieux avant la gendarmerie, la Marine nationale avait pu recueillir plusieurs rescapés dont trois blessés graves. Les sapeurs-pompiers de Bignona ont également convergé vers la zone dans la journée, pour aider la marine dans le cadre de la poursuite des recherches d’éventuels rescapés.

Pour rappel, ce territoire du Fogny Diabancounda, qui polarise plusieurs îles de la commune de Kafountine, constitue depuis plusieurs années, un lieu de transit voire de départ pour des candidats à l’immigration vers l’Europe via la mer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page