Société

Policier tué par un automobiliste à Rufisque: Lat Ndiaye est mort en voulant sauver une vie

Sept individus, à savoir des « fils à papa », à bord d’un véhicule de marque Bmw ont fauché mortellement, dans la nuit du mercredi à jeudi, un agent du Groupement mobile d’intervention (Gmi). La victime, Lat Ndiaye, était en mission de sécurisation des populations.

Des sources renseignent que ces jeunes, dans la voiture, apparemment ivres, sont gardés à vue au commissariat de Rufisque. Ils sont poursuivis pour homicide involontaire, conduite en état d’ébriété, remise d’un véhicule à un tiers non titulaire d’un permis de conduire et mis en danger de la vie d’autrui, entre autres. D’après l’accusation, la bande des cinq copains nés entre 2002 et 2005, voyant un check point à hauteur de Rufisque, a refusé de s’arrêter et a foncé droit sur Lat Ndiaye. Ce dernier, debout sur la chaussée, avait fait un barrage pour éviter qu’un automobiliste ne passe. Finalement, il s’est retrouvé avec des côtes cassées et a succombé à ses blessures. La bande a fui après l’accident. L’information sur les fugitifs a vite remonté auprès de la hiérarchie policière et le commissaire central de Dakar, El Hadji Cheikh Dramé, a mené une bonne coordination avec le Commissaire Bodian de Rufisque. Ainsi, des renforts sont venus de la Sûreté urbaine et d’autres brigades de recherches de Dakar. Le poste de Police de Bargny a été alerté et des éléments attendaient les mis en cause de pied ferme. Arrivés à Bargny, les suspects sont descendus de la voiture dans laquelle il y avait des bouteilles d’alcool vides et ont pris les routes sablonneuses à pieds, se dispersant dans l’obscurité. Loin de s’avouer vaincue, la police a élargi le barrage jusqu’à l’entrée de Thiès. Avec les recoupements qui ont duré toute la nuit, au petit matin, deux suspects ont été alpagués à l’entrée de la ville de Thiès. Jeudi, en début de matinée, cinq autres mis en cause ont été arrêtés.
Lat Ndiaye a été enterré, hier, dans son village natal à Niakhar. Une forte délégation de la police l’a accompagné jusqu’à sa dernière demeure. Les investigations se poursuivent en vue d’autres interpellations.
Hadja Diaw GAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page