Actualités

Poliomyélite: une campagne de rattrapage vaccinal prévue du 17 au 19 juin prochain

Le coordonnateur du Programme élargi de vaccination a annoncé mercredi l’organisation du 17 au 19 juin d’une campagne nationale de rattrapage du vaccin injectable (VPO) contre la poliomyélite, pour « tous les enfants âgés de cinq ans qui n’avaient jamais été vaccinés contre cette maladie ».

« Depuis 2016, nous faisons une surveillance environnementale. Le virus de la poliomyélite a été découvert dans le cadre de la surveillance environnementale dans la station d’épuration de Khourounar (Pikine) et ce dernier circulait déjà dans la sous-région et dans les pays voisins depuis cinq ans », a relevé le Docteur Ousseynou Badiane.

Il intervenait lors d’une réunion de partage de la situation épidémiologique au Sénégal tenue au Service national de l’éducation et de l’information pour la santé (SNEIPS).

Il révèle que « des cas d’enfants qui ont eu la poliomyélite ont été notés à Cambérène, Sokone, Diourbel, Tivaouane ». Selon lui, « le rattrapage concerne tous les enfants qui n’avaient pas été vaccinés ces dernières cinq années sur l’ensemble du territoire national ».

« Le virus découvert à Dakar n’a jamais été vu au Sénégal. Celui de Dakar vient de la Guinée Conakry et le virus trouvé à Touba vient du Mali. Nous nous sommes rendu compte que les enfants qui avaient des signes de handicap à Touba, n’avaient pas été vaccinés de la poliomyélite », a-t-il déclaré.

Il signale que pour l’heure, 12 d’enfants ont contracté la poliomyélite « avec 6 cas dans le district de Touba, 1 cas à Diourbel, 2 cas à Tivaouane, 1 cas à Sokone, 1 cas à Thiès et 1 cas dans le district de Mbao ».

« Si nous n’avons pas les résultats escomptés, a-t-il prévenu, nous allons au vaccin oral dans le cadre des journées nationales de vaccination ».

Le Dr Boly Diop, chef de la division surveillance épidémiologique à la Direction de la prévention du ministère de la Santé et de l’Action sociale annonce qu’il sera procédé à un recensement des enfants ciblés.

« Tous les districts sanitaires vont regarder dans les registres tous les enfants qui n’avaient pas été vaccinés contre la poliomyélite pour les recenser afin de les enrôler pour les journées du 17 au 19 juin », a-t-il expliqué.

Au nom des partenaires, Dr Awa Bathily de l’Unicef a appelé « à une adhésion de la population pour vaincre la poliomyélite au Sénégal ». « (…) c’est une maladie qui peut développer un handicap partiel ou total chez les enfants », prévient-elle.

Cette rencontre a vu la participation de l’Association des imams et oulémas du Sénégal, du Réseau des communicateurs traditionnels, des relais communautaires, de l’Association des bloggeurs en santé et de l’Association des journalistes en santé, population et développement (AJSPD) et de la Division du contrôle médical et scolaire (DCMS). APS

Partager

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page