Actualités

Pour une deuxième phase du Pavie : La Der/fj et les Ifp veulent renforcer leur partenariat – Lequotidien

Après la première phase du Projet d’appui et de valorisation des initiatives entrepreneuriales (Pavie), la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/fj) veut aller vers une deuxième phase, en consolidant les acquis de la première phase. Pour cela, le Délégué général, Dr Mame Aby Seye et son équipe ont organisé hier, un atelier d’échange avec les responsables des institutions financières partenaires (Ifp), notamment la Banque nationale pour le développement économique (Bnde), l’Alliance de crédit et d’épargne pour la production (Acep), le Pamecas (Partenariat pour la mobilisation de l’épargne et le crédit au Sénégal), La Banque agricole (Lba) et le Crédit mutuel du Sénégal (Cms). Ces échanges ont pour objectif de renforcer l’exécution de leur partenariat dans le cadre du Pavie.

Le porte-parole des partenaires financiers, Malick Ndiaye, par ailleurs, Directeur général de Lba, s’est réjoui de cette initiative, puisque-dit-il, elle permet de mettre en place une plateforme d’échange entre partenaires, afin d’accélérer l’inclusion financière, d’atteindre les objectifs de développement. «Nous sommes en train de dérouler le Pavie 1, mais nous voulons réussir et dérouler le Pavie 2 qui est un objectif stratégique», a dit Malick Ndiaye.

La Der/fj s’est dotée d’une stratégie d’intervention sectorielle axée sur la logique de chaine de valeur. Et les perspectives de sa collaboration avec les Ifp paraissent prometteuses. Dr Mame Aby Seye, souligne que depuis 2019, la Der travaille avec ces institutions financières dans l’adressage par rapport aux cibles jeunes et femmes dans tout le Sénégal et notamment à travers le Pavie qui s’est engagé avec des partenaires, notamment la Banque africaine de développement (Bad) et l’Agence française de développement (Afd), où ils devaient être accompagnés à hauteur de 74 milliards de francs Cfa, à travers tout le Sénégal sur des secteurs prioritaires comme l’agriculture, l’élevage, l’artisanat et les industries culturelles et créatives. «La Der aujourd’hui, c’est plus de 204 000 bénéficiaires à travers le Sénégal dans les 552 communes. C’est plus de 100 000 comptes qui ont été ouverts au niveau de ces banques. Donc, en terme d’inclusion financière, d’accompagnement ; les banques sont nos partenaires. Je dirais presque, il y’a un lien ombilical. Et nous souhaitons que cet atelier soit renouveler et pérenne pour mieux répondre aux besoins des populations», a déclaré Dr Seye. Et d’annoncer qu’après le Pavie 1, ils iront directement vers le Pavie 2. «La porte n’est pas fermée mais aujourd’hui, nous devons consolider les acquis avec les 5 institutions», a-t-elle martelé.
Par Ousmane SOW

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page