JusticeSociété

Procès pour terrorisme: 3 condamnations et 3 acquittements prononcés, ce jeudi!

lesoleil.sn

Fortunes diverses ! La Chambre criminelle spéciale du Tribunal de grande instance de Dakar a vidé jeudi 6 dossiers relatifs à des affaires d’acte de terrorisme. Au total, trois condamnations et trois acquittements ont été prononcés par le juge.

En effet, Mamadou Diaou, Français d’origine malienne, est condamné à 5 ans ferme pour recel d’apologie du terrorisme. Accusé d’apologie du terrorisme, le parquet avait requis 5 ans réclusion criminelle.

A noter que les Maliens Boubacar Niangadou et Sina Ould Sidy Ahmed (ce dernier était soupçonné d’avoir des liens avec l’un des planificateurs de l’attentat de Grand Bassam en Côte d’Ivoire) ont, eux aussi, été condamnés à 5 ans ferme pour association de malfaiteurs et de blanchiment de capitaux avec amende 9 milliards de FCfa en plus de la confiscation de leurs biens à hauteur de 3 milliards de FCfa, l’interdiction de séjour au Sénégal pour 5 ans et d’émission de chèque pour 5 ans. Le juge n’a pas poursuivi le parquet qui avait requis 7 ans de réclusion criminelle contre eux.

L’autre accusée condamnée, par la Chambre criminelle : Aïda Sagna, épouse du djihadiste Lamine Ndiaye. Elle a écopé de 5 ans de réclusion criminelle pour acte de terrorisme par association de malfaiteurs. Le parquet avait requis 15 ans contre elle.

Par ailleurs, les trois Mauritaniens El Atigh Ahmed Mahmoud, Moustapha El Béchir et Erthil Arahim Adebe dit « Ahmed Lemdessem » (Ahmed le Gros en français), suspectés d’avoir joué un rôle dans ses attentats de Grand Bassam (Côte d’Ivoire) et de Ouagadougou ayant occasionné une cinquantaine de morts, ont tous été acquittés par le juge. Le Parquet avait requis la perpétuité. Ils ont été jugés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, financement du terrorisme en bande organisée, et d’appui à d’un groupe ou membre d’un groupe en vue de sa participation à la commission d’un acte terroriste.

Même sort pour le vendeur de bétail malien Boukhary Bâ, incarcéré depuis août 2017, suite à son arrestation liée à l’oubli de son téléphone portable dans une banque de Dakar Il a bénéficié d’un acquittement comme l’avait d’ailleurs requis le parquet. Il était poursuivi pour association de malfaiteurs en relation avec une relation avec une entreprise terroriste, apologie du terrorisme et financement du terrorisme.

Mamadou Camara, faux terroriste, est aussi acquitté. Il a été jugé pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et complicité d’acte de terrorisme. Le parquet a requis l’acquittement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page