Actualités

Rencontre Poutine-dirigeants africains : Les dernières notes de Saint-Pétersbourg ! – Lequotidien

Après deux jours de discussions et de débats à Saint-Pétersbourg, le Sommet Russie-Afrique aura finalement permis l’adoption de quelques résolutions. La déclaration a été faite devant une foule de journalistes locaux et africains, venus de tous les coins du continent, par les présidents russe, Vladimir Poutine, et comorien, par ailleurs président de l’Union africaine (Ua), Azali Assoumani. «Les représentants des Etats africains ont fait preuve de volonté politique, ont démontré leur indépendance et leur réel intérêt à développer la coopération avec notre pays», s’est félicité Vladimir Poutine.

La déclaration finale a donc été l’occasion pour les deux parties de revenir sur les préoccupations des pays africains, qui s’articulent autour de plusieurs axes comme le développement industriel, la médecine, la technologie, l’éducation et la formation de la jeunesse africaine, pour ne pas dire du capital humain.
Au final, la déclaration commune prévoit une coopération accrue dans les domaines de l’approvisionnement alimentaire, de l’énergie et l’aide au développement. A noter que le Président russe avait déjà promis lors de l’ouverture du sommet, la livraison gratuite de céréales, dans les prochains mois, à six pays africains.

Concernant la santé, la Russie a accordé une enveloppe de plus d’1, 2 milliard de roubles jusqu’en 2026.

Sur le plan économique, «il est également question de passer systématiquement aux monnaies nationales, y compris le rouble, dans les règlements financiers des transactions commerciales entre la Russie et l’Afrique», a-t-il indiqué.

L’Afrique en médiatrice dans la guerre entre la Russie et l’Ukraine
La question de la résolution du conflit entre la Russie et l’Ukraine ne pouvait être occultée. Sur ce chapitre, le président en exercice de l’Union africaine (Ua) a révélé le rôle de médiateur que les pays africains comptent mener pour mettre fin à cette crise qui ne cesse de bouleverser le monde. Un rôle que les chefs d’Etat africains vont continuer à assumer, après avoir enregistré et salué la disponibilité du Président russe pour la résolution du conflit avec l’Ukraine. «Une guerre ne doit pas durer longtemps. Lorsqu’elle dure longtemps, elle devient encore plus difficile à gérer.

Encore que dans une guerre, il ne peut y avoir de vainqueur. Nous remercions le Président Vladimir Poutine qui a affiché sa volonté de trouver une solution à cette crise. Je dois donc dire que ce sommet est une grande réussite», note le président de l’Ua qui a promis de continuer à œuvrer, avec ses pairs, pour une résolution définitive de cette guerre.

Il a aussi été l’occasion pour les deux parties de convenir de la tenue d’un Sommet Russie-Afrique tous les trois ans, avec un Comité de suivi pour discuter des questions de sécurité ou encore de la lutte contre le terrorisme et les changements climatiques. Par ailleurs, les présidents africains et russe devaient prolonger les discussions dans la soirée d’hier, afin de mieux harmoniser les angles pour une meilleure application des résolutions adoptées lors de ce sommet de Saint-Pétersbourg.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page