Actualités

#Sédhiou – Accident de la circulation : L’Anaser conduit la sensibilisation –

Les accidents de la route sont un véritable drame humain. En plus des centaines de décès par an, ils coûtent 160 milliards F à l’Etat, soit 2% du Pib. Que faire pour changer la donne ? L’Anaser est train de mener la sensibilisation pour freiner cela.

Par Seydou Tamba CISSE – Les routes sont des mouroirs. Et c’est partout dans ce pays. A Sédhiou, rien qu’en 2021, plus de 160 personnes ont été tuées par des accidents de la circulation. Au niveau national, la moyenne est deux morts par jour. Inquiétant ! L’Agence nationale de la sécurité routière (Anaser) tente d’inverser la courbe grâce à des activités de sensibilisation. Présent à Séhdiou dans le cadre de cette campagne, Ousseynou Tall, directeur des Etudes et de la planification à l’Anaser, explique : «Nous sommes là dans le cadre d’un Comité régional de développement pour vraiment parler de la problématique de la sécurité routière au niveau régional, comme nous avons eu à le faire dans les autres régions du Sénégal pour principalement parler avec les acteurs, parce que la sécurité routière est un domaine multisectoriel et transversal et les acteurs du transport étant les principaux concernés. Donc, nous sommes là pour essayer de voir ensemble par quels voies et moyens nous allons mettre en place des mécanismes pour lutter contre l’insécurité routière.»

C’est une course contre la montre. La situation alarmante des routes pousse l’adjoint au Gouverneur, chargé des Affaires administratives de Sédhiou, Modou Guèye, à appeler tout le monde à la responsabilité. «On doit continuer la sensibilisation auprès des acteurs que ce soient les chauffeurs, les Jakartamen et également les collectivités territoriales pour qu’il y ait une même idée sur les accidents. Parce qu’on a noté que dans la région de Sédhiou, il y a beaucoup d’accidents, ne serait-ce que pour l’année 2021, 161 accidents sont enregistrés. Et ils causent souvent des dégâts physiques et matériels», explique M. Guèye. Il faut savoir que les accidents de la route nous coûtent 160 milliards f Cfa, soit un taux de 2% du Pib.
Correspondant

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page