Actualités

Transports routiers : Les grévistes lèvent leur mot d’ordre !

PAR OUSMANE SALL

Après une semaine de grève, l’intersyndicale du secteur du transport a enfin levé hier son mot d’ordre de grève. Cette décision fait suite à sa rencontre avec le ministre de Tutelle qui a promis d’assouplir certaines mesures dont l’heure de circulation pour les véhicules de transport public de voyageurs sur les routes interurbaines.

Le gouvernement et les membres de l’intersyndicale du secteur du transport sont enfin parvenus à un accord. Les transporteurs ont décidé de reprendre service en levant leur mot d’ordre de grève, si l’on en croit le secrétaire général de l’Union des Routiers du Sénégal (Urs). Gora Khouma a annoncé cette nouvelle à l’issue de leur rencontre avec le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. «Nous avons discuté avec le gouvernement sur plusieurs points sur lesquels nous avons pu trouver un accord. Mais puisqu’il était prévu de rencontrer, ce matin (Ndlr : hier), le khalife général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké, nous avons décidé d’attendre la fin de notre rencontre pour lever le mot d’ordre.

D’autant qu’il y a toujours des points sur lesquels nous ne sommes pas d’accord avec le gouvernement, et dont nous devons informer le khalife», a indiqué le secrétaire général de l’Urs. Goro Khouma précise que ces points concernent entre autres l’interdiction de voyage pendant la nuit ainsi que des porte-bagages. A l’en croire, tous ces points ont été discutés avec le guide religieux.

Revenant par ailleurs sur les propositions du gouvernement, le syndicaliste informe que ce dernier a décidé de revoir l’heure de circulation pour les véhicules de transport public de voyageurs sur les routes interurbaines. «Après plusieurs heures de débat, le gouvernement a finalement décidé de remonter l’heure de l’interdiction jusqu’à minuit au lieu de 23 heures. Donc, les transporteurs peuvent désormais rouler de 5h du matin jusqu’à 00H. Malheureusement, nous ne sommes pas d’accord par rapport à cette mesure. Elle n’arrange pas les transporteurs, car beaucoup d’entre eux préfèrent rouler la nuit», souligne-t-il.

Outre l’heure de circulation pour les véhicules de transport public de voyageurs sur les routes inter- urbaines, indique le syndicaliste, le gouvernement autorise les chauffeurs de taxis 7 places à garder un chargement de 50 cm sur leurs porte-bagages,70 cm pour les minicars, et 90 cm pour les bus. A rappeler qu’à l’issue de leur assemblée générale, les transporteurs regroupés au sein de l’intersyndicale constituée du Syndicat National des Travailleurs des Transports Routiers du Sénégal (Snttrs), de l’Union des Routiers du Sénégal (Urs) et du Syndicat des Acteurs du Transport Routier et Transnational du Sénégal (Satrans), avaient déclenché une grève générale illimitée le 17 janvier dernier, en vue de protester énergiquement contre les 23 mesures prises par le gouvernement suite à l’accident tragique de Sikilo.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page