Sports

Victime de douleurs aiguës le soir de son combat, Bombardier serait rentré sans sou

Alors que son combat tant attendu face au Polonais, Mariusz Pudzianowski, était prévu le samedi dernier, Bombardier n’a pas pu livrer son combat à cause des douleurs subies à quelques heures du choc et serait donc rentré sans son cachet, à l’en croire KSW.

Une annulation qui a créé la polémique en Pologne et forcé l’organisateur à publier les résultats des examens médicaux pour confirmer les douleurs de l’athlète sénégalais.

Serigne Dia Bombardier était face à un grand défi samedi dernier. L’enfant de Mbour allait en découdre avec le Polonais, Mariusz Pudzianowski, un triple sacré de l’homme le plus fort du monde. Mais le combat a été finalement annulé pour un malaise de Bombardier à quelques heures du combat. Sacré coup dur pour les deux champions, les amateurs qui avaient déjà acheté leurs tickets Pay-per-View et pour l’organisateur aussi.

Du coup face au tollé suscité au lendemain de cette déception, l’organisateur du KSW a dû rendre public les résultats des examens médicaux de Bombardiers pour bien confirmer que ce n’était pas une combine mais que le colosse sénégalais souffrait bien d’une douleur atroce le samedi dernier.

Toutefois, Il est possible que Bombardier combatte pour le KSW à l’avenir. “Dia a toujours un contrat important avec nous. Il a fait beaucoup de travail de promotion et n’a même pas obtenu un demi-euro parce qu’il n’y avait pas de combat. Il se souciait vraiment de ce combat, car il devait le livrer pour recevoir son cachet. C’est pourquoi nous voulons organiser ultérieurement ce combat cette année”, a commenté le propriétaire du KSW, Martin Lewandowski.

Sport.pl

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page