Société

Vol à l’Ucad : Un vendeur de crème glacée qui s’était procuré une fausse carte d’étudiant pour loger au pavillon B, dépouille son voisin…

3 mois d’emprisonnement ferme ! C’est la peine infligée à un faux étudiant répondant au nom d’Abdoulaye Ly et qui se déclare étudiant au département d’histoire de l’Ucad. Jugé ce lundi 22 novembre 2021 devant la barre du Tribunal d’Instance de Dakar, il est accusé de vol d’un ordinateur portable, d’une paire de chaussures, trois montres, trois bouteilles de parfum et des air-pad au détriment de Serigne Djily Diop.

Le plaignant Serigne Djily Diop revient sur les faits. « Le prévenu est venu à trois reprises dans ma chambre. La première fois, il est venu pour m’emprunter un chargeur, mais je n’avais pas voulu le lui prêter.

Par la suite, il m’a proposé comme garantie son ordinateur portable et j’ai fini par accepter. Un jour, alors que j’étais parti prendre ma douche, j’ai remarqué à mon retour que mon ordinateur, une paire de chaussures, mes trois montres, trois bouteilles de parfum ainsi que mes air-pad avaient disparu. J’ai aussitôt alerté mes colocataires qui m’ont aidé à inspecter toutes les chambres du couloir.

Arrivé à la chambre 81, il y avait au moins 4 personnes, et j’ai aperçu l’une de mes montres dans leur placard. Quand j’ai demandé le propriétaire, ils m’ont répondu que la montre appartient à Abdoulaye Ly qui n’est rien d’autre que le prévenu, avant de me faire savoir que ce dernier n’était pas dans la chambre. Mes camarades l’ont cherché partout, mais en vain.

Finalement retrouvé, il m’a remis l’ordinateur de ses propres mains. Concernant les chaussures, il m’a dit qu’il les avait échangés avec d’autres chaussures au marché de Colobane. Par la suite, j’ai découvert d’autres chaussures dans le placard qui appartenaient au prévenu. Les empreintes des chaussures correspondent exactement aux empreintes du voleur qui est entré dans notre chambre au moment des faits », a-t-il fait savoir.

Des allégations que le prévenu a nié à l’enquête préliminaire comme à la barre du Tribunal d’Instance de ce lundi 22 novembre 2021. Devant le prétoire, le mis en cause a fait savoir au tribunal qu’il est étudiant en licence trois au département d’Histoire. « C’est vrai que je suis allé dans sa chambre pour lui emprunter son chargeur mais je n’ai pas pris ses biens j’étais à l’Ucad pour les rattrapages. C’est Cheikh Ahmed Bamba Diouf qui a pris ses bagages. D’ailleurs, un jour, j’ai remarqué des chaussures étrangères dans la chambre et quand j’ai demandé à Bamba, il m’a répondu « Damako schéma », ce qui veut dire qu’il les avait volées. C’est Bamba qui a pris les chaussures avant de les échanger à Colobane. Par la suite, j’ai été conduit au service de sécurité du Coud et puis après à la police du Point-E », narre-t-il.

Ces dénégations continueront jusqu’à ce qu’il soit piégé par le procureur qui lui a demandé le nom de la matière qu’il devait rattraper ? Il soutient qu’il s’agissait de deux matières, l’une est la Chimie et l’autre qu’il peinera à mentionner. Une réponse qui a fait éclater la salle. Depuis quand, le département d’histoire a une matière en Chimie, lui rétorque le parquet. Le mis en cause déboussolé ne pipera mot.

Sur ces entrefaites, il est revenu sur ses déclarations en avouant avoir volé les affaires du plaignant.  » Je suis entré à l’université à l’aide de mes deux cousins. Ce sont eux qui m’ont amené là-bas. Je suis vendeur de crème glace », avouera-t-il.

Finalement, le prévenu Abdoulaye Ly a été déclaré coupable et condamné à 3 mois ferme assortis d’une somme de 38 500 de francs Cfa qu’il devra payer à la partie civile…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page