Actualités

Après sa rencontre avec le Ministre de la Santé et de l’action sociale: le SAMES suspend son mot d’ordre de grève

Alors qu’elle avait décrété deux jours de grève sur le territoire national à partir de ce lundi, le Syndicat autonome des médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens du Sénégal (Sames) est revenu à de meilleurs sentiments. Dr Amadou Yéri Camara, SG du Sames et ses camarades semblent être réjouis par la rencontre avec les services du ministère de la santé qui leur a donné des gages de sérénités concernant certains points de leurs revendications.

Le syndicat autonome des médecins, chirurgiens-dentistes, pharmaciens du Sénégal (SAMES) a levé son mot d’ordre de grève ce samedi 13 mars. En effet, il avait prévu que les 15 et 16 mars prochains, il sera en mouvement de grève pour fustiger les violences physiques et verbales subies, la prise en compte de la spécificité de la femme dans sa formation en spécialisation et le bénéfice de tous les droits conférés par le Code du travail, le retrait immédiat de la note illégale de la Direction des établissements publics de santé, la prise, par les autorités étatiques, de mesures concrètes qui garantissent la sécurité des agents de santé entre autres revendications.
Ainsi dans le cadre d’une réunion, le Ministère de la santé et de l’action sociale a reçu le Bureau Exécutif National du SAMES avec la délégation du COMES et celle de l’Association des Internes et Anciens internes du Sénégal pendant une durée de 3 heures. C’est au sortir de cette rencontre, qu’ils ont informé sur le sursis de leur décision.
À travers un communiqué, le SAMES précise que « concernant la vaccination des DES et des étudiants en médecine, le Ministère de la santé et de l’Action a expliqué que le retard de vaccination de certains DES serait dû à un dysfonctionnement de démarrage lié au recensement de ces derniers par les structures d’accueil et qu’il n’ya jamais eu de volonté de laisser les DES en rade, et aujourd’hui la plupart des DES ont été vaccinés et le processus continue. Et pour les femmes médecins, le SAMES demande aux universitaires d’apporter toutes les adaptations nécessaires pour leur permettre d’associer leur vie sociale et leur formation. Le Décanat qui a été saisi par le COMES, doit prendre des mesures pédagogiques dont l’humanisme permettra de concilier la formation et la maternité ».
Pour la note de service du DEPS, il a été reconnu les problèmes dans la forme et dans le fond, raison pour laquelle la décision de son annulation a été prise.
De même, pour ce qui est de la sécurité des agents de santé, le ministère de la Santé et de l’Action Sociale soutient la campagne de communication du SAMES. Sur ce, il signera la charte pour le respect de l’inviolabilité de l’intégrité physique, morale et matérielle ainsi que la neutralité des agents de santé élaborée par le SAMES et la publiera dans sur la page web du Ministère, le SAMES se réserve le droit de diffuser et de faire signer la charte par les autres acteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page