Actualités

Braquage au Marché central de Mbour : Le Parquet déroule le film de l’arrestation du «tueur»

Après le braquage survenu au Marché central de Mbour ayant occasionné la mort du gérant du bureau de change et de son voisin, le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Mbour est revenu sur les évènements malheureux survenus ce samedi 10 décembre 2022, aux environs de midi, au marché de Mbour.

Par A. B. CISS – A travers un communiqué, le Parquet de Mbour est revenu sur le film des événements avec le braquage d’un point de change qui a viré au drame. «Un individu s’est introduit dans une boutique de change, armé d’un pistolet automatique de marque Browning, de deux chargeurs et des cartouches de calibre 7.65, pour commettre un vol. Devant la résistance du gérant de la boutique, l’assaillant a tiré un coup de feu sur lui, le blessant grièvement avant de faire encore usage de son arme plusieurs fois pour organiser sa retraite. Le gérant de la boutique et une autre personne venue à son secours ont malheureusement perdu la vie des suites de leurs blessures par balle et trois autres personnes qui étaient proches des lieux ont été aussi grièvement blessées», relate le procureur près le Tribunal de grande instance de Mbour, Mamadou Diop. «Après la commission des faits, le mis en cause a été immédiatement interpellé par les services de police dans un bâtiment public où il s’était retranché», enchaîne le patron du Parquet de Mbour.

Le «tueur» transféré à Thiès
Les commerçants de Mbour, noirs de colère, ont voulu s’opposer au transfert de l’individu qui a tué deux de leurs camarades. Car, la foule, qui était aux trousses du «tueur», a tenté de s’opposer aux Forces de l’ordre pour le transfert de l’assaillant vers le Commissariat central de Mbour. Après qu’il a été retrouvé au quartier Tefess de Mbour. Les commerçants voulaient à tout prix venger la mort du cambiste et de l’épicier. Dès qu’ils ont appris que le tueur a été arrêté à Tefess, c’était la ruée vers cet endroit. Mais, ils ont été devancés par les policiers, qui ont réussi à éviter que justice ne se fasse sur place.

Face aux jets de pierre, les policiers ont répliqué par des grenades lacrymogènes et ont réussi à embarquer l’assaillant dans leur fourgonnette pour rejoindre le Commissariat central de Mbour. Malgré les jets de pierre, la voiture a finalement réussi à arriver à destination.

Ce qui a mis la foule en colère. Des jeunes ont brûlé des pneus et déversé des ordures sur les routes en signe de protestation. Les plus téméraires se sont dirigés vers la police pour l’extraire de sa cellule. Il s’en est suivi une vive altercation entre policiers et manifestants jusque tard dans la nuit du samedi à dimanche. Pour faire face à la foule, les éléments de la police ont été renforcés par des agents de la gendarmerie, venus de Thiès, pour faire régner le calme.
Mais, la tension restait palpable jusque tard dans la nuit. Finalement, Aly Kouyaté, né le 2 février 1985 à Nzérékoré, a été transféré à Thiès. C’est une mesure de prévention pour éviter que le pire ne se produise dans le Commissariat central de Mbour.
abciss@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page