Actualités

Diplomatie – Forum des Sénégalais vivant au Luxembourg et en Belgique : Le temps du dialogue – Lequotidien

La première édition du Forum de la diaspora sénégalaise en Belgique et au Luxembourg s’est tenue ce 19 novembre. Présidée par l’ambassadeur du Sénégal en Belgique, Baye Moctar Diop, la rencontre cherche à rapprocher les services de l’ambassade de la communauté par une meilleure information sur le rôle et les missions de l’ambassade, conformément aux orientations du chef de l’Etat qui, lors du Forum national de l’administration tenu à Dakar en avril 2016, demandait à l’Administration «d’être au service des usagers par sa proximité, sa simplicité, sa disponibilité, sa célérité, sa lisibilité et l’efficacité de son action».

Par Pape Moussa DIALLO – «Opportunités et défis d’une diaspora acteur du développement.» C’est le thème de la première édition du Forum de la diaspora sénégalaise établie en Belgique et au Luxembourg (Belux). L’organisation de cette rencontre d’information, d’échange et de discussion avec les ressortissants sénégalais n’est pas fortuite. Il s’agit par cette organisation de «déconstruire» toute perception qui donnerait de l’ambassade l’image d’un bunker équipé de répondeurs automatiques et où, pour les rares fois que vous avez l’occasion de parler à quelqu’un, c’est à travers un plexiglass, précise Baye Moctar Diop, ambassadeur du Sénégal en Belgique dans son allocution. Il poursuit : «Nos services diplomatiques et consulaires n’ont jamais fonctionné de la sorte. Mais que certains en aient la perception est déjà un problème.» C’est pourquoi il lance une invite aux Sénégalais : «Nous voulons avoir un dialogue franc et ouvert avec vous, sans filtre, mais dans le respect absolu.» Pour améliorer la collaboration et une meilleure prise en charge des préoccupations des Sénégalais établis en Belux, il faut un dialogue permanent entre la représentation diplomatique, les services consulaires et les Sénégalais par le biais d’associations légalement constituées. Baye Moctar Diop insiste sur la mise en place d’une approche inclusive et participative pour ériger une administration de proximité au service des usagers. «Etre au plus près des usagers, venir vers eux, les écouter, recueillir leurs avis afin de lever toute incompréhension éventuelle, d’anticiper sur les difficultés pour trouver des solutions consensuelles et durables à tout ce qui pourrait nuire à nos relations», explique-t-il.

Il faut savoir que cette première édition a été l’occasion de promouvoir une image positive de la diaspora sénégalaise en Belux, faire mieux connaître les acteurs de la communauté pour répondre à leurs attentes et bénéficier au besoin de leurs expertises et expériences.

Le forum a été un cadre pour aborder les opportunités socio-professionnelles en faveur des Sénégalais et la mobilité entrepreneuriale entre le Sénégal et la Belgique. Par ailleurs, la communauté sénégalaise fait face à des difficultés d’ordre économique, notamment avec la crise causée par la pandémie du Covid-19 et la guerre en Ukraine. Les préoccupations de la diaspora comme le séjour, l’insertion socio-professionnelle, la réinsertion en cas de retour ont été au cœur des discussions. L’Office des étrangers de la Belgique a donné un aperçu de la migration sénégalaise lors de cette rencontre : environ 7076 personnes y vivent, les binationaux inclus, d’après les dernières informations officielles. Au Luxembourg, il a été recensé environ 500 personnes. Alors que plus de 33 associations ont été enregistrées dans les registres de l’ambassade en Belgique.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page