Economie

Les Ica continuent d’anticiper un infléchissement de la croissance

Selon un communiqué de presse, parmi les principales économies de l’Ocde, en raison de l’inflation élevée, de la hausse des taux d’intérêt et de la baisse des cours des actions, les Ica restent en dessous de la tendance de long terme et continuent d’anticiper un infléchissement de la croissance aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et au Canada ainsi que la zone Euro notamment en Allemagne, en France et en Italie. À contrario, ajoute la même source, au Japon, l’Ica continue de signaler une croissance stable.

Les signaux sont contrastés parmi les principales économies émergentes. Sous l’impulsion de la production de véhicules automobiles
et d’acier brut, l’Ica de la Chine (secteur manufacturier) semble montrer ce mois-ci des signes d’une stabilisation même s’il reste inférieur à la tendance de long terme. Des signes similaires apparaissent également au Brésil où l’Ica est entrainé à la hausse par le cours des actions.

En revanche, l’Ica pour l’Inde indique maintenant un infléchissement de la croissance dû à la contraction des indicateurs monétaires (comme l’agrégat monétaire M1).

Les Ica de l’Ocde sont des indicateurs cycliques. Ils dépendent de facteurs tels que les carnets de commande, les permis de construire, les indicateurs de confiance, les taux d’intérêt à long terme, les immatriculations de voitures neuves et bien d’autres.

Les incertitudes persistantes liées à la guerre en Ukraine, notamment sur les marchés de l’énergie, entraînent des fluctuations plus importantes que d’habitude de l’Ica et de ses composantes. Par conséquent, les indicateurs composites avancés doivent être
interprétés avec prudence et leur ampleur doit être considérée comme une indication de la force du signal plutôt que comme une mesure de la croissance de l’activité économique.

Adou Faye

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page