Actualités

Mise en œuvre du projet Défi-Archipélago : Les résultats jugés «satisfaisants» – Lequotidien

Après deux ans de mise en œuvre, le projet Defi-Archipélago est arrivé à terme. Il a été clôturé hier. Financé par l’Union européenne, ce projet a été lancé par la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar (Cciad), en partenariat avec les gouvernements de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie, pour booster les opportunités d’emplois pour les jeunes chômeurs et migrants de retour dans les régions de Dakar, Diourbel, Kolda, et Louga. Ainsi, «à Dakar, 45 jeunes, femmes et migrants de retour ont été formés aux métiers de peintre et de poseur de système d’arrosage ; à Diourbel, ce sont 100 jeunes dont 81 femmes qui ont reçu une formation dans la transformation de produits agro-alimentaires locaux; à Kolda, 50 jeunes, femmes et migrants de retour, sont formés dans les métiers d’ouvriers aquacoles et mareyeurs transformateurs ; et à Louga, ils sont 30 jeunes formés dans les métiers de paveur et de briquetier», comptabilise le président de la Cciad. En plus de ces formations aux métiers, souligne Abdoulaye Sow, «dans chaque région bénéficiaire du projet, deux séances de formation en entreprenariat ont été organisées au profit de 150 jeunes, femmes et migrants de retour». Et pour lui, «ces résultats obtenus, qui témoignent du partenariat dynamique entre l’Europe et l’Afrique pour l’emploi des jeunes, sont bons. Cependant, ils doivent être amplifiés en termes de bénéficiaires, mais également de territoires impliqués. Car, les besoins en compétences des entreprises sont réels et le chômage des jeunes une réalité sociale majeure en Afrique. Il faut donc concilier ces deux réalités à travers des formations adaptées et ciblées, mais également par l’incitation des jeunes à prendre des initiatives pour entreprendre».

Le président lance ainsi un appel aux chambres de commerce partenaires à prendre en charge la formalisation des Gie et des entreprises créées par les jeunes formés dans le cadre du projet. Et d’exhorter les récipiendaires «de tenir debout et marcher à la recherche d’opportunités pour réussir dans vos projets. Allez vers les chambres de commerce pour vous aider à vous formaliser, élaborer vos plans d’affaires, renforcer vos compétences et vous informer des opportunités».

Le projet DefI-Archipelago, rappelle Stéphane Devaux, chef d’équipe emploi et croissance inclusive de la Délégation de l’Union européenne au Sénégal, est l’un des 4 projets qui seront déployés au Sénégal dans le cadre du programme Archipelago, une initiative africaine et européenne pour la formation professionnelle et d’employabilité des jeunes, financée par l’Union européenne.
Par Dialigue FAYEdialigue@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page