ActualitésInternational

Otan: la Finlande évoque une candidature sans la Suède

(Rfi.fr)- Pour la première fois, la Finlande évoque une candidature à l’Otan sans la Suède. « Une option qu’il faut envisager » même si elle n’est pas le premier choix, a déclaré le ministre des Affaires étrangères finlandais, Pekka Haavisto, réagissant au fait que le président turc a indiqué hier qu’il ne donnerait pas son feu vert à l’adhésion de la Suède à l’Alliance atlantique. Recep Tayyip Erdoğan condamne le fait que la Suède ait autorisé des manifestations anti-turques et islamophobes.

« Les manifestants jouent avec la sécurité de la Suède et de la Finlande », a déclaré le chef de la diplomatie finlandaise, Pekka Havisto qui estime que les protestations des militants pro-kurdes la semaine dernière, puis le rassemblement ce weekend organisé par un islamophobe notoire, qui a mis le feu au Coran devant l’ambassade de Turquie à Stockholm sont une « entrave » à l’entrée des deux pays dans l’Otan.

La Suède réagit

Si la Finlande ne veut pas faire cavalier seul, qu’une adhésion conjointe reste « la première option » et qu’il est encore « trop tôt pour prendre une décision », cette inflexion de position a fait immédiatement réagir en Suède. Le ministre des Affaires étrangères Tobias Billström a demandé des explications à Helsinki ce matin.

Discussions en pause

La Suède considère qu’elle a fait tout ce qu’elle pouvait pour répondre aux exigences d’Ankara. Elle défend le fait que la liberté d’expression est protégée par la Constitution suédoise et que sur la question des demandes d’extraditions faites par la Turquie, ce n’est pas le gouvernement qui a le dernier mot, mais la justice suédoise. Les discussions tripartites entre la Finlande, la Suède et la Turquie sont en tout cas mises en pause pour quelques semaines, le temps de faire baisser un peu la tension, indique la diplomatie finlandaise.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page