Actualités

Primes aux membres du Cnge : Plus de 313 millions indument payés

Des irrégularités dans le paiement des primes au personnel impliqué dans la lutte contre le Covid-19. La Cour des compte relève par exemple, dans son rapport d’audit au Fonds force Covid-19 rendu public hier, que «le ministère de Santé et de l’action sociale (Msas) a octroyé des indemnités et des primes au personnel de la Santé payées aux taux suivants : 50 000 francs Cfa à tout le personnel de santé ; 150 000 au personnel du groupe opérationnel ; 200 000 aux membres du Comité national de gestion de l’épidémie (Cnge). Les entretiens effectués et l’examen de la situation des primes versées aux agents de santé montrent qu’aucun arrêté interministériel entre le ministère des Finances et du budget et le ministère de la Santé et de l’action sociale n’a été pris pour déterminer les taux et les ayants droit, donc sans aucune base réglementaire.

Il résulte de cette situation que des personnels de santé ont perçu et cumulé plusieurs fois des primes Covid-19».

Il ressort de la situation des primes versées au personnel de santé que le Dage du Msas a payé des indemnités de 200 000 aux membres du Cnge et 150 000 francs à d’autres personnes qu’il nomme «Agents membres du Cnge» et «Agents bénéficiaires de la motivation». Au total, un montant de 356 millions 500 mille francs Cfa a été payé aux membres du Cnge sur une période de 7 mois (mars à septembre). Or, si on se réfère à la note portant création du Cnge qui fixe le nombre de membres à 31, le montant à payer ne devrait pas dépasser la somme de 43 millions 400 mille francs Cfa, d’où un montant indument payé de 313 millions 100 mille francs Cfa. Sur la justification de la somme de 313 millions 100 mille francs Cfa irrégulièrement payée, Ousseynou Ngom, Dage du Msas cité dans le rapport, indique que «pour le montant de 98 millions 200 mille de francs Cfa payé aux membres du Cnge, nous prenons bon acte de l’observation relativement au surplus.

Ainsi toutes les dispositions seront prises pour une vérification des listes effectives.

Cependant, pour les autres montants Cnge, il s’agit des agents intervenants directement ou jouant un rôle très important dans le cadre de la riposte contre le Covid dont l’autorité a décidé d’octroyer une motivation de 150 000 au même titre que les agents des Cte». La Cour fait remarquer que sur un montant de 98 millions 200 mille francs, le Dage n’aurait dû payer que 43 400 000 francs Cfa, soit un montant indument payé de 54 millions 800 mille francs Cfa. Pour le cumul des primes Cnge d’un montant de 258 millions 300 mille francs Cfa, le Dage n’a pas produit la décision du ministre de la Santé autorisant le paiement desdites primes. La Cour enjoint Ousseynou Ngom de rembourser la somme irrégulièrement payée à des personnes dites «membres du Cnge» d’un montant de 313 millions 100 mille francs Cfa.
Par Dialigué FAYE-dialigue@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page