ActualitésEducation

#Tambacounda – Kits scolaires, branchement d’électricité, construction d’abris modernes… :

Plus de 600 élèves dont la plupart d’entre eux sont issus de familles démunies, pourront désormais étudier dans de meilleures conditions. Le directeur du Cadre de vie et de l’hygiène publique, habitant de la ville, vient de mettre à la disposition de 5 écoles, des fournitures scolaires destinées aux élèves. Cerise sur le gâteau, Abou Ba a permis le raccordement électrique de l’Ecole Bounama Diallo et la construction d’abris provisoires modernes aux écoles Plateau 1 et Saré Guilèle.

Par Abdoulaye FALL – Abou Ba a mis la main à la poche pour apporter le sourire aux potaches des écoles élémentaires Saré Guilèle, Bounama Diallo, Saré Issa, Plateau 1 et 2. Il faut noter que jusque-là, des élèves n’arrivaient pas à disposer des matériels scolaires nécessaires pour les enseignements-apprentissages. Informé, le directeur du Cadre de vie et de l’hygiène publique et fils de la localité ne tarde pas à réagir. Il a tout de suite mis à la disposition des 5 écoles demandeuses, du matériel et de l’argent pour la réalisation de certains travaux. Abou Ba a offert des sacs, des stylos et beaucoup de matériels géométriques. En un mot, ont résumé les directeurs, «tout ce dont l’élève a besoin pour apprendre convenablement».

Pour Djibril Diatta, représentant du donateur, «le Dg Abou Ba a fait ce geste pour accompagner les élèves et les parents qui n’avaient pas encore les possibilités de trouver les fournitures nécessaires pour démarrer l’année scolaire en toute quiétude». Aujourd’hui, poursuivra M. Diatta, 5 écoles sont choisies. «Seulement, informe-t-il, cet appui sera élargi à d’autres établissements scolaires dans la commune. En plus de ces fournitures, le bon samaritain a remis une somme de 500 mille à la directrice de l’Ecole Plateau 1 pour la construction d’une classe en abri provisoire. Une photocopieuse de dernière génération est aussi offerte à l’Ecole Saré Issa, après une demande formulée par son directeur, pour faciliter la reprographie des documents et autres copies de composition des élèves.»

A l’Ecole Bounama Diallo où Abou Ba a fait ses études primaires, l’éclairage des salles de classe a été pris en charge. Des actions saluées par l’ensemble des bénéficiaires. «Un appui qui vient à son heure car jusque-là, des élèves n’ont pas encore de cahiers, encore moins de sac», note Ibrahima Bâ, directeur de l’Ecole Saré Issa. «Les établissements situés dans la périphérie sont souvent confrontés à d’énormes difficultés, poursuit le directeur d’école. Les parents dans ces zones n’arrivent plus à joindre les deux bouts, a fortiori d’acheter des fournitures scolaires. Et c’est pourquoi le geste du directeur est à saluer à sa juste valeur, car il permet de régler le problème des élèves et en même temps, le bon démarrage des enseignements-apprentissages.» «Nous lui tirons le chapeau et prions pour que Dieu lui rétribue son geste», prient les chefs d’établissement.
afall@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page